Intéressant

Néolithique de l'est de l'Amérique du Nord

Néolithique de l'est de l'Amérique du Nord

Des preuves archéologiques montrent que l'est de l'Amérique du Nord (souvent abrégé ENA) était un lieu d'origine distinct pour l'invention de l'agriculture. Les premières preuves d'une production alimentaire de bas niveau dans l'ENA commencent entre environ 4000 et 3500 ans, au cours de la période connue sous le nom d'archaïque supérieur.

Les personnes entrant dans les Amériques ont amené avec eux deux domestiques: le chien et la gourde en bouteille. La domestication de nouvelles usines à ENA a commencé avec la courge Cucurbita pepo ssp. ovifera, domestiqué il y a environ 4000 ans par les pêcheurs-chasseurs-cueilleurs archaïques, probablement pour son utilisation (comme la gourde en bouteille) comme récipient et flotteur en résille. Les graines de cette courge sont comestibles, mais l'écorce est assez amère.

  • En savoir plus sur Cucurbita pepo
  • En savoir plus sur l'archaïque américain

Cultures vivrières dans l'est de l'Amérique du Nord

Les premières cultures vivrières domestiquées par les chasseurs-cueilleurs archaïques étaient des graines huileuses et féculentes, dont la plupart sont considérées comme des mauvaises herbes aujourd'hui. Iva annua (connu sous le nom de marais ou de potamot) et Helianthus annuus (tournesol) ont été domestiqués dans l'ENA il y a environ 3500 ans, pour leurs graines riches en huile.

  • En savoir plus sur la domestication du tournesol

Chenopodium berlandieri (chénopode ou pied d'oie) est censé avoir été domestiqué dans l'Est de l'Amérique du Nord par ~ 3000 BP, sur la base de ses téguments plus minces. Il y a 2000 ans, Polygonum erectum (renouée), Phalaris caroliniana (maygrass), et Hordeum pusillum (peu d'orge), Amaranthus hypochondriacus (amarante ou amarante) et peut-être Ambrosia trifida (herbe à poux géante), étaient probablement cultivées par des chasseurs-cueilleurs archaïques; mais les savants sont quelque peu divisés quant à savoir s'ils ont été domestiqués ou non. Riz sauvage (Zizania palustris) et le topinambour (Helianthus tuberosus) ont été exploités, mais apparemment pas domstiqués de façon préhistorique.

  • En savoir plus sur le chénopodium

Cultiver des plantes à graines

Les archéologues pensent que les graines peuvent avoir été cultivées en collectant les graines et en utilisant la technique de la mousseline, c'est-à-dire en stockant les graines et en les mélangeant avant de les diffuser sur un lopin de terre approprié, comme une terrasse de plaine inondable. Le maygrass et l'orge peu mûrissent au printemps; le chenopodium et la renouée mûrissent à l'automne. En mélangeant ces graines ensemble et en les arrosant sur un sol fertile, l'agriculteur aurait un patch où les graines pourraient être récoltées de manière fiable pendant trois saisons. La "domestication" aurait eu lieu lorsque les cultivateurs ont commencé à sélectionner les graines de chenopodium avec les couvertures de graines les plus fines à conserver et à replanter.

À l'époque de la forêt moyenne, les cultures domestiquées telles que le maïs (Zea mays) (~ 800-900 AD) et les haricots (Phaseolus vulgaris) (~ 1200 après JC) sont arrivés à ENA de leur pays d'origine d'Amérique centrale et ont été intégrés dans ce que les archéologues ont appelé le Complexe agricole oriental. Ces cultures auraient été plantées dans de grands champs séparés ou intercalées, dans le cadre des "trois soeurs" ou technique agricole mixte.

  • En savoir plus sur le maïs
  • En savoir plus sur les Trois Sœurs
  • En savoir plus sur le Complexe agricole de l'Est

Sites archéologiques importants de l'ENA

  • Kentucky: Newt Kash, Cloudsplitter, Salts Cave
  • Alabama: Russell Cave
  • Illinois: Riverton, sites d'American Bottom
  • Missouri: Gypsy Joint
  • Ohio: Ash Cave
  • Arkansas: Edens Bluff, Whitney Bluff, Holman Shelter
  • Mississippi: Natchez

Sources

Fritz GJ. 1984. Identification de Cultigen Amaranth et Chenopod à partir des sites Rockshelter dans le nord-ouest de l'Arkansas. Antiquité américaine 49(3):558-572.

Fritz, Gayle J. "Multiples voies vers l'agriculture dans les pré-contacts de l'est de l'Amérique du Nord." Journal of World Prehistory, Volume 4, Numéro 4, décembre 1990.

Gremillion KJ. 2004. Traitement des semences et origines de la production alimentaire dans l'est de l'Amérique du Nord. Antiquité américaine 69(2):215-234.

Pickersgill B. 2007. Domestication des plantes dans les Amériques: aperçu de la génétique mendélienne et moléculaire. Annales de botanique 100 (5): 925-940. Accès libre.

Prix ​​TD. 2009. Ancienne agriculture dans l'est de l'Amérique du Nord. Actes de l'Académie nationale des sciences 106(16):6427-6428.

Scarry, C. Margaret. "Pratiques d'élevage dans les régions boisées de l'Est de l'Amérique du Nord." Études de cas en archéologie environnementale, SpringerLink.

Smith BD. 2007. Construction de niches et contexte comportemental de la domestication des plantes et des animaux. Anthropologie évolutive: enjeux, actualités et critiques 16(5):188-199.

Smith BD et Yarnell RA. 2009. Formation initiale d'un complexe de cultures indigènes dans l'est de l'Amérique du Nord à 3800 B.P. Actes de l'Académie nationale des sciences 106(16):561-6566.