Intéressant

Généalogie des premiers dieux

Généalogie des premiers dieux

La généalogie des dieux grecs est compliquée. Il n'y avait pas une histoire uniforme que tous les anciens Grecs et Romains croyaient. Un poète pourrait directement en contredire un autre. Certaines parties des histoires n'ont pas de sens, se déroulant apparemment dans l'ordre inverse ou contredisant quelque chose d'autre qui vient d'être dit.

Vous ne devriez cependant pas baisser les bras au désespoir. La familiarité avec la généalogie ne signifie pas que vos branches vont toujours dans une direction ou que votre arbre ressemble à celui que votre voisin taille. Cependant, étant donné que les anciens Grecs ont tracé leurs ancêtres et ceux de leurs héros jusqu'aux divinités, vous devriez avoir au moins une connaissance passagère des lignages.

Plus loin dans le temps mythologique que même les dieux et les déesses sont leurs ancêtres, les pouvoirs primordiaux.

D'autres pages de cette série examinent certaines des relations généalogiques existant entre les puissances primordiales et leurs autres descendants (Chaos et ses descendants, les descendants des Titans et les descendants de la mer). Cette page montre les générations mentionnées dans les généalogies mythologiques.

Génération 0 - Chaos, Gaia, Eros et Tartares

Au début étaient des forces primordiales. Les comptes diffèrent quant à leur nombre, mais le chaos était probablement le premier. Le Ginnungagap de la mythologie nordique est semblable au Chaos, une sorte de néant, de trou noir ou d'état de conflit chaotique et tourbillonnant. Gaia, la Terre, est venue ensuite. Eros et Tartaros ont peut-être aussi vu le jour à peu près au même moment. Ce n'est pas une génération numérotée car ces forces n'ont pas été générées, créées, créées ou autrement produites. Soit ils étaient toujours présents, soit ils se sont matérialisés, mais l’idée de génération implique une sorte de création. Les forces du Chaos, de la Terre (Gaia), de l’amour (Eros) et de Tartaros sont donc antérieures à la première génération.

Génération 1

La terre (Gaia / Gaea) était la grande mère, une créatrice. Gaia a créé et ensuite accouplé avec le ciel (Ouranos) et la mer (Pontos). Elle a également produit mais ne s'est pas accouplé avec les montagnes.

Génération 2

De l'union de Gaia avec les cieux (Ouranos / Uranus Caelus) sont sortis les Hecatonchires (cent hommes; par leur nom, Kottos, Briareos et Gyes), les trois cyclopes / cyclopes (Brontes, Sterope et Arges) et les Titans qui ont numéroté. comme suit:

  1. Kronos (Cronus)
  2. Rheia (Rhea)
  3. Kreios (Crius)
  4. Koios (Coeus)
  5. Phoibe (Phoebe,
  6. Okeanos (Oceanus,
  7. Téthys
  8. Hyperion
  9. Theia (Thea)
  10. Iapetos (Iapetus)
  11. Mnemosyne
  12. Thémis

Génération 3

Du couple Titan, Kronos et sa soeur, Rhea, sont les premiers dieux olympiens (Zeus, Héra, Poséidon, Hadès, Déméter et Hestia).

D'autres titans comme Prométhée appartiennent également à cette génération et sont des cousins ​​de ces premiers Olympiens.

Génération 4

De l'accouplement de Zeus et d'Héra est venu:

  • Ares
  • Hébé le porte-coupe
  • Héphaïstos
  • Eileithuia la déesse de l'accouchement

Il existe d'autres généalogies contradictoires. Par exemple, Eros est aussi appelé le fils d'Iris, au lieu de l'Aphrodite plus conventionnelle, ou de la force primitive et incréée Eros; Héphaïstos peut être né à Héra sans l'aide d'un homme.

Si les frères épousent des soeurs, Kronos (Cronos), Rheia (Rhéa), Kreios, Koios, Phoibe (Phoebe), Okeanos (Oceanos), Téthys, Hyperion, Théia, Iapetos, Mnemosyne et Themis, ce n'est pas tout à fait clair. progéniture de Ouranos et Gaia. De même, Zeus, Héra, Poséidon, Hadès, Déméter et Hestia sont tous issus de Kronos et de Rheia.

Sources

  • Timothy Gantz: le premier mythe grec
  • Hésiode Théogonie, traduit par Norman O. Brown