Avis

Comment fonctionne la Loi sur la protection des phares patrimoniaux

Comment fonctionne la Loi sur la protection des phares patrimoniaux

La Loi sur la protection des phares patrimoniaux, adoptée en 2008 et entrée en vigueur le 29 mai 2010, permet au gouvernement canadien de transférer les phares à de nouveaux propriétaires qui souhaitent tirer parti d'une désignation patrimoniale ou d'un potentiel touristique. La loi découle d'un projet de loi émanant d'un député du sénateur conservateur de la Colombie-Britannique, Pat Carney. Selon le ministère des Pêches et des Océans, les phares figurant sur la liste des excédents sont ceux qui, selon la Garde côtière canadienne, pourraient "être remplacés par des structures plus simples, dont le fonctionnement et l'entretien seraient plus rentables", ainsi que d'anciens phares qui ne le sont pas. partie la plus longue des aides au système de navigation du Canada. Aucun des phares canadiens actuellement pourvus en personnel ne figure sur la liste, bien que le Comité sénatorial permanent des pêches et des océans examine toujours les phares dotés de personnel.

Avec la Loi sur la protection des phares patrimoniaux, le gouvernement fédéral canadien a fait figurer près de 1 000 phares sur la liste des surplus du gouvernement, mais environ 500 de ces phares sont toujours des phares actifs et environ 500 autres sont des phares inactifs. Les phares figurant sur les listes incluent des phares aussi notables que le phare de Peggy's Cove en Nouvelle-Écosse et le phare de Cape Spear, près de St. John's, à Terre-Neuve.

Obtention d'une désignation patrimoniale

Les particuliers, les municipalités, les groupes sans but lucratif et les entreprises peuvent demander à Parcs Canada d'obtenir une désignation patrimoniale pour le phare. Les pétitions doivent être signées par 25 Canadiens et un engagement écrit d'acquérir le droit de propriété et de protéger le phare doit être accepté par Pêches et Océans Canada avant qu'une désignation de patrimoine ne soit accordée. Les propriétaires potentiels doivent également soumettre un plan d'entreprise indiquant que l'utilisation proposée de la propriété sera économiquement viable à long terme et qu'ils ont la capacité de gérer la propriété. Si les phares excédentaires ne sont pas parlés après deux ans, ils seront restitués aux exploitations du ministère des Pêches et des Océans et de la Garde côtière.

Maintien des aides à la navigation pour les phares excédentaires

Certains des phares figurant sur les listes des surplus contiennent des aides à la navigation, qui doivent rester opérationnelles. Pour ces phares, les acheteurs doivent accepter de donner à Pêches et Océans Canada l'accès à la propriété afin de permettre au ministère de maintenir et d'exploiter les aides à la navigation.


Voir la vidéo: Les 10 mesures principales de la loi de finances 2018 (Août 2021).